• Le 02 mai 2018

Une révolution tranquille serait-elle en train de s'opérer en Iran ou, en décembre dernier, une simple citoyenne, Vida Movahed, perchée sur un caisson de bois ôtait son voile blanc. Un geste ô combien transgressif dans dans la république islamique d'Iran. Un geste auquel les réseaux sociaux auront de plus donné une résonance planétaire. Suivie par de nombreuses imitatrice cette manifestation de défiance s'ajoute au mouvement de contestation de grande ampleur qu'a connu le pays en décembre et janvier dernier et qui s'est propagé dans près de 80 villes. Un mouvement de protestation contre le chômage et des conditions de vie toujours difficiles malgré maintes promesses. Cette contestation a aussi mis en lumière les hésitations et les dissension d'un régime bicéphale partagé entre volonté de répression et de conciliation.



Clément Therme est chercheur pour le bureau Moyen-Orient de l’Institut international d’études stratégiques (IISS) de Londres. Il est aussi membre associé au Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBaC, UMR 8032).