• Le 26 octobre 2018

L’Université de Nantes va coordonner l’un des plus gros programme de recherche européen (10 millions d’euros). John Tolan, professeur d’histoire à l’Université de Nantes et spécialiste du monde méditerranéen médiéval, est l’un des quatre porteurs scientifiques du programme "EuQu" (The European Qur’an) consacré à l'étude du Coran et à son influence dans la culture européenne à l’époque médiévale et moderne. Il fait partie des sept chercheurs français impliqués dans l’un des 27 projets européens retenus par le Conseil européen de la recherche (ERC).

John TolanLe programme de recherche EuQu - qui bénéficie d'une bourse Synergy Grants - permettra à une équipe de recherche interdisciplinaire dirigé par John Tolan d’étudier durant les 6 prochaines années comment le Coran (Qur’an) a été interprété, adapté et utilisé dans l'Europe chrétienne du Moyen-Âge jusqu’au début de l’époque moderne. Les chercheurs étudieront particulièrement l’influence du "Qur’an" sur l’histoire religieuse, culturelle et intellectuelle de l’Europe pendant cette période (1150 – 1850).
 

John Tolan

Diplômé de Yale (Bachelor of Arts en Lettres classiques en 1981), Chicago (Master & PhD en 1990) puis de l’École des hautes études en sciences sociales à Paris (HDR en 2001), John Tolan est aujourd'hui professeur d’histoire médiévale à l’Université de Nantes et membre de l’Academia Europæa. Co-directeur de l'Institut du Pluralisme Religieux et de l'Athéisme (IPRA), il est l’auteur de plus de 55 articles publiés dans des revues internationales et ouvrages collectifs. Il a coordonné le programme de recherche européen RELMIN (ERC Advanced Grant) sur le statut légal des minorités religieuses dans l’espace euro-méditerranéen (Ve-XVe siècles).
 

ERC Synergy Grants

Lancé par le Conseil européen de la recherche, l’appel à projets ERC Synergy Grants est ouvert aux équipes de deux à quatre chercheurs pour mener conjointement des projets de recherche ambitieux. L’objectif est de rassembler les compétences, les connaissances et les ressources à l'échelle européenne afin de résoudre conjointement des problèmes ambitieux de recherche. 27 projets européens ont été sélectionnés impliquant 88 chercheurs de 63 universités et centres de recherche de 17 pays. 250 millions d’euros ont été attribués.