• Le 06 octobre 2017

Amateurs de science et de SF, l’expérience qui va suivre est faite pour vous. Depuis quelques jours, une équipe de chercheurs, médiateurs scientifiques, écrivains de science-fiction propose une expérience numérique et scientifique hors norme : écrire à plusieurs mains une nouvelle sur une exoterre fictive sur plusieurs semaines. Pilotée par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), organisée dans le cadre du projet ExplorNova (Université de Nantes – CEA) et en partenariat avec Sciences & Avenir, l’expérience prendra fin le 3 novembre prochain, à l’occasion du festival de Science-Fiction Les Utopiales.

La Terre : un scénario original ?Cette expérience narrative et collaborative offre la possibilité à tous les apprentis Philip K. Dick d’imaginer et de raconter sa propre histoire de la découverte des exoplanètes en empruntant les références à la science et à la science-fiction, des histoires d’exploration de Mars ou bien de conquête de la Lune. Pour orienter les internautes dans leur écriture, les chercheurs, journalistes et écrivains impliqués dans le projet donnent chaque semaine les grandes lignes de la trame narrative en mettant à disposition plusieurs ressources pédagogiques sur la page Facebook du projet et sur le blog dédié (podcasts, articles de vulgarisation scientifique, vidéos du MOOC ExplorUnivers, extraits de films de SF,...). L’astrophysicien et vulgarisateur Roland Lehoucq, également président des Utopiales, se penchera ensuite sur ces productions pour analyser leur plausibilité.

"Nous voulons hybrider différents codes d’écriture, pour les MOOC, webdoc, et plus collaborative, afin d’inventer une nouvelle éditorialisation des sciences. Le sujet des exoplanètes interroge notre relation actuelle à la Terre", explique Vincent Minier, astrophysicien et coordinateur du projet ExplorNova. "L’idée de ce projet d’écriture collaborative est de rendre accessible la recherche scientifique au grand public, d’avoir un échange tangible avec le public, notamment par la possibilité de questionner et enrichir les contenus que nous proposons via les réseaux sociaux", explique Alice Mounissamy, journaliste scientifique et coordinatrice du projet.

Pour prolonger l’expérience - sur la terre ferme cette fois - l'atelier "Mission to KIC 8462852" se tiendra le 3 novembre à l’occasion du festival de Science-Fiction Les Utopiales à Nantes, avec la participation de Vincent Minier (CEA et Centre François Viète / Université de Nantes) et Stéphane Le Mouelic, chercheur CNRS au Laboratoire de planétologie de Nantes (LPG). Une borne à histoires sera également disponible pendant tout le festival et permettra aux visiteurs d'imprimer des fragments des nouvelles imaginées par les internautes.

© Illustration d'Eve Barlier