• Le 23 mai 2017

Yves Meyer, professeur émérite à l’ENS Cachan, membre de l’académie des sciences et ancien professeur de mathématiques à l’Université de Nantes, a été distingué du Prix Abel 2017, mercredi 23 mai, par l’Académie Norvégienne des sciences et des lettres. Considéré comme le "Prix Nobel" de mathématiques, cette distinction vient récompenser un parcours et des travaux de recherche remarquables d’un enseignant-chercheur pionnier dans son domaine dont les bases de ses travaux ont été posées à Nantes.

Yves Meyer a été par deux fois professeur de mathématiques à l'Université de Nantes, au début de sa carrière (1969-1970) puis dix ans plus tard (1979-1980). Son parcours "nantais" a laissé une empreinte profonde notamment de par son activité scientifique au sein du Laboratoire de mathématiques Jean Leray (LMJL). Sa première année lui aura en effet permis de rédiger son "grand livre" Algebraic Numbers and Harmonic Analysis où il décrit, avec 15 ans d'avance, le premier modèle mathématique pour les quasi-cristaux. Son activité d'enseignement au département de mathématiques aura été tout aussi marquante. Dans les années 80, il fut le premier enseignant-chercheur à dispenser des cours de probabilité au niveau Master à Nantes.

Le prix Abel 2017 vient aujourd'hui consacrer son parcours exceptionnel, en particulier pour ses travaux de recherche sur la "théorie des ondelettes", qui se situent à la croisée des mathématiques, de l'informatique et de la physique. Tout au long de sa carrière, ses recherches ont permis le développement d'innovations sociétales majeures, encore d'actualité, comme la compression d'images (format Jpeg 2001) ou la découverte des ondes gravitationnelles. Le prix Abel vient aujourd'hui couronner un parcours riche déjà reconnu internationalement du prix Salem (1970) et du prix Gauss (2010), deux récompenses majeures décernées par l'International Mathematical Union. Yves Meyer est le quatrième français à recevoir ce prix.